Dans un langage courant relativement accessible à tous, Djoko malmène le chômage des jeunes, la galère des ménages, la gabegie et la démagogie
Dans un langage courant relativement accessible à tous, Djoko malmène le chômage des jeunes, la galère des ménages, la gabegie et la démagogie (Ph: Dr)

N’guessan David Djoko dit ‘’l’Etudiant’’est titulaire d’une Maîtrise en Musicologie de l’Université Félix Houphouët-Boigny. Membre du projet d’expression littéraire « FreieFeder- Plume Libre » du Goethe-Institut Côte d’Ivoire, il est médiateur culturel.

Se réclamant d’Abobo, la commune la plus peuplée de Côte d’Ivoire, il a embrassé le slam dans les années 2010 et en est devenu depuis lors l’un des meilleurs dans ce domaine. Sa particularité est l’originalité de ses textes. Dans un langage courant relativement accessible à tous, Djoko malmène le chômage des jeunes, la galère des ménages, la gabegie et la démagogie. Mêlant nouchi, jeux de mots littéraires dans des rimes et allusions loufoques dont il a lui seul, le secret. En somme l’Etudiant passe notre société au scanner.

Animateur d’ateliers d’écriture et de performance de poésie urbaine, Djoko a été primé lauréat du concours international de slam « Spoken Word 2013 ». Il a participé à plusieurs scènes de slam à Abidjan et à l’extérieur du pays. À savoir Johannesburg et Dakar.

Par ailleurs, l’Etudiant a, à cœur de préparer la relève. Pour ce faire, il partage son expérience à plusieurs jeunes dans divers établissements scolaires à travers le pays. Notamment au Lycée français Jean-Mermoz, Lycée français Jules Vernes et au Lycée Municipal de Ouangolo.

En sa qualité d’artiste engagé, ce poète des temps nouveaux milite pour la promotion de la lecture, du livre mais surtout de l’épanouissement et l’éveil de conscience des jeunes. Tout en faisant son petit bonhomme de chemin, Djoko l’Etudiant donne du plaisir à tous ceux qui viennent aux scènes slam du collectif.

Angeline DJERABE