Entre 2016 et 2017, 27 222 580 interventions gratuites au profit des femmes et des enfants de moins de 5 ans ont été réalisées.
Entre 2016 et 2017, 27 222 580 interventions gratuites au profit des femmes et des enfants de moins de 5 ans ont été réalisées.(Dr)

Arrivé au pouvoir au Faso en 2015, après une élection démocratique et apaisée, Roch Marc Christian Kaboré a affiché sa volonté de travailler pour ses compatriotes et changer la donne dans son pays.

Pour ce faire, le Président a axé sa politique de développement sur le bien-être de ses concitoyens par la prise en compte de tous les secteurs dont la préservation et l’amélioration de la santé des Burkinabé. Notamment, la gratuité des soins en faveur de la femme enceinte et des enfants de moins de cinq ans.

Si bien qu’au Burkina Faso, les statistiques montrent des acquis notables en matière de santé. Le taux de mortalité maternelle et infantile a baissé depuis deux décennies et le quotient de mortalité en 2016 des enfants de moins de 5 ans est passé à 81‰.  Egalement la mortalité maternelle est passée de 484 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes à 330 sur la même période.

Avec de nombreuses infrastructures sanitaires réalisées de 2016 à ce jour. Afin d’assurer aux Burkinabè un état de santé compatible avec le développement de leur capital humain par le renforcement, l’offre des services de santé de qualité, l’amélioration de l’accessibilité et l’utilisation des services de santé, le renforcement des actions en faveur de la promotion de la santé, et l’améliorer, l’utilisation des résultats des recherches dans le domaine de la santé.

La prise en charge sanitaire des couches sociales vulnérables

Sur le plan de l’élargissement de l’accès de tous aux services de santé de qualité, plusieurs réformes stratégiques ont été menées à bien. A savoir le renforcement du système national de pharmacovigilance et l’adoption de la loi portant fonction publique hospitalière.

La politique de gratuité des soins a permis, en 2017, de prendre en charge 6 105610 interventions au profit des femmes. Et 10 815 307 épisodes de maladies chez les enfants de moins de 5 ans, pour un coût de 28 582 746 717 FCFA. De même entre 2016 et 2017, 27 222 580 interventions gratuites au profit des femmes et des enfants de moins de 5 ans ont été réalisées.

Ces mesures, en même temps que l’appui à l’équipement en matériel sanitaire et la formation des agents de santé, ont permis une nette amélioration. Ainsi le taux d’accouchements assistés est passé de 80,9% en 2016 à 82,9% en 2017, proche de la cible de 87%.

à lire: Optimisation des ressources humaines sanitaires

Egalement le taux de césariennes réalisées a été de 2,8% en 2017, pour une cible de 5%, contre 2,4% en 2016. Le taux de couverture en consultations prénatales a atteint 37,8% pour une cible fixée à 40%.

En outre les actions entrant dans le cadre de l’accès des couches vulnérables à la santé, ont permis la prise en charge médicale de 2 600 personnes. Cela, pour un coût de 77 061 600 FCFA sur une prévision de 71 000 000 FCFA.

Jean LEMECHAN

2 Commentaires

Comments are closed.