Accueil Actualités à la une Festival culturel Wê Badjouhonan : Béoué et Kaédrou conservent leurs titres de champion

Festival culturel Wê Badjouhonan : Béoué et Kaédrou conservent leurs titres de champion

Les lampions se sont éteints sur le Festival culturel Wê Badjouhonan avec la remise de Prix aux différents vainqueurs des jeux et concours de la 5e édition. C’était ce samedi 31 décembre 2022, lors de la cérémonie de clôture qui a eu lieu au stade de Tiény-Séably chef-lieu de sous-préfecture et de canton du département de Facobly. Dans la Région du Guémon à l’Ouest de la Côte d’Ivoire.

66
0
Les lampions se sont éteints sur la 5e édition du Festival Culturel Wê Badjouhonan
Yvane Ouattara élève en classe de CM1, reçoit son prix des mains du Sous-Préfet de Tiény-Séably. (Lrci)

Pour l’édition 2023, tous les villages de la sous-préfecture de Tiény-Séably ont sacrifié à la coutume en participant nombreux aux compétitions. A savoir l’élection de la Sbaï (concours de beauté), concours oral d’orthographe, le jeu de Kpoun (Awalé), Plé-Sri (la course de masque) et Gba Sré-sré (lutte traditionnelle).

Pour l’élection de la belle fille vertueuse, huit candidates se sont disputées la finale avec trois passages. L’un en tissus-pagne et l’autre en tenue traditionnelle Wê. Puis au dernier passage les jeunes filles ont montré leur talent de danseuse, au son de la musique du terroir après avoir concocté un met Wê au choix.

Rideau sur la 5e édition du Festival culturel Wê Badjouhonan
Les Prix et récompenses destinées aux vainqueurs de la 5e édition des jeux et concours du Festival Badjouhonan. (Lrci)

Au final, Mahan Nahomie originaire de Facobly a su se démarquer des autres filles. Elle remporte ainsi le trophée représenté par une louche traditionnelle taillée en bois d’ébène (Pô) et qui symbolise la femme vertueuse. Elle a reçu également un lot de produits cosmétiques offert par Dg cosmétiques, partenaire du Festival Badjouhonan et une enveloppe.     

Une innovation de taille

En ce qui concerne le concours oral d’orthographe, il a opposé les élèves des niveaux CM1 et CM2 des écoles primaires de ladite Sous-Préfecture. Au terme de ce concours intellectuel, Hugues Seu Guelassè et Yvane Ouattara Kossonou respectivement en classe de CM2 et CM1 à l’école primaire catholique de Tiény-Séably ont gagné. Ils ont reçu chacun comme récompense, un trophée, un lot de matériels didactiques et une enveloppe. Contrairement à leurs concurrents qui ont eu le matériel didactique comme lot de consolation.

Quant aux jeux traditionnels de Gba Sré-sré, Plé-Sri et Kpoun, ils ont été remportés respectivement par les villages de Béoué, Sépleu et Kaédrou qui se sont imposés par leur force, agilité et adresse. Aussi, sont-ils repartis chacun avec un trophée et une enveloppe.

Les villages de Béoué et Kaédrou qui, depuis cinq ans successifs sont les tenants du titre dans leur discipline, ont prouvé une énième fois leur talent et maestria.

Rideau sur la 5e édition du Festival Culturel Wê Badjouhonan
L’équipe de lutte du village de Béoué a conserve son titre pour la cinquième fois successive grâce à sa maestria et son savoir-faire. (Lrci)

Auparavant, la matinée a été meublée par des activités sanitaires. A savoir des séances de sensibilisation sur les grossesses en milieu scolaires et le port des préservatifs d’une part.

Béoué et Kaédrou conservent leurs titres

D’autre part, il a été procédé au dépistage gratuit de la prostate et hernie, au centre de santé urbain de Tiény-Séably ville, avec le Dr Sabine Bouédé, chirurgien digestif au CHU d’Abidjan-Treichville.

Pour le Commissariat général dirigé par Narcisse Téhoué, c’est une grande satisfaction d’avoir non seulement atteint 7500 festivaliers, mais la 5e édition du Festival culturel Badjouhonan a eu le soutien et la participation effective des cadres de la Région du Guémon. « Je réitère ma gratitude à tous les ressortissants de notre région qui nous soutiennent tant moralement, physiquement que financièrement. Car Badjouhonan se positionne aujourd’hui comme l’un des Festivals majeur Wê. Aussi bien par la qualité que par la quantité de ses participants. Or, la Culture est gage de Cohésion sociale et d’union. Ce qui nous permet d’aboutir à la paix afin de penser développement », a-t-il précisé.

Placée sous l’égide du Ministère du Tourisme, la 5e édition de la célébration de la foire de l’amitié qui se tient annuellement du 22 au 31 décembre, dans la localité de Tiény-Séably ville, a tenu toutes ses promesses cette année.

Angeline DJERABE   

Article précédentMan: Le Président de l’UDPCI Mabri Toikeusse plaide pour le développement du Tonkpi
Article suivantRégion de Gbêkê : Les membres de la Caritas du diocèse de Bouaké ont été instruits sur les VBG