Un homme de 73 ans Honoré G. Blé et son fils de 34 ans Éric D. Blé, ont été jugés et condamnés le jeudi 13 septembre 2018 par le tribunal d’Issia au centre-ouest de la Côte d’Ivoire, pour vol de nuit, vol en réunion et vol à main armée.

De sources concordantes, les deux gangsters en association avec un troisième bandit ont attaqué recemment dans la nuit Batroan, un village situé à 7 km d’Issia. Bilan un mort en la personne d’Armand Digbeu et 12 villageois blessés par balle.

Toujours Selon les témoignages, le gang armé de fusils à canon scié a fait irruption dans la maison de Dame Doubahi Léontine. Les cris de cette dernière ayant alerté l’ensemble du village, le gangster septuagénaire a été capturé par les villageois.

Mais quelques minutes plus tard, le fils du brigand, Éric Blé Dizo accompagné d’un autre acolyte non identifié, vont venir à la rescousse du père Honoré G. Blé pour tenter de le libérer. Cela en tirant sur la foule avec une arme à feu. Mais les villageois ont réussi contre toute attente à braver les coups de feu et ils ont maitrisé Blé Eric, le fils. Quant au troisième bandit, il a pris la fuite et est jusque-là rechercher par la gendarmerie.

Les deux gangsters (le père et le fils Blé) arrêtés ont été mis à la disposition de la justice et inculpés pour vol de nuit, vol en réunion et vol à main armée.

Toutefois il ressort du témoignage de certains villageois que cette descente de la famille Blé chez Léontine Doubahi serait une vengeance. Selon eux cette dernière aurait refusé la main d’Honoré Blé, le père après avoir bénéficié pendant plusieurs mois des largesses de celui-ci.

B.J.

Correspondance particulière