Mme Véh, commerçante de placali en sachet est habitante de paillet 3 Hma, route de l’université Nangui Abrogoua, dans la commune d’Adjamé. Elle a tenu a exprimé ce 05 mars 20, son mécontentement en ce qui concerne les taxes municipales délivrées dans son quartier.

Lire aussi : Message du père de la Nation

« Nous sommes dans un quartier en construction. Les marchandises ne marchent pas comme il faut. Malgré cela, l’autorité municipale nous fait payer la même taxe sur marché. Pourtant les petits commerces comme le nôtre n’arrive même pas à faire une de 2000 dans la journée. Mais comme je ne peux rester oisive, je persévère dans mon commerce. Néanmoins je souhaiterais que la mairie nous aide en revoyant les coûts des tickets pour les commerçants des nouveaux quartiers. Parce que franchement c’est difficile pour nous », s’est-elle exprimée.

Ekeni Achi

3 Commentaires

  1. Que la mairie revoit le prix des tickets dans les nouveaux quartiers en constructions pour aider les femmes commerçante qui y vivent.

  2. Ah elle a raison. Si tu ne fais pas dé recette tu vas payer la taxe avec quoi? Qü’il analyse ça de près.

Comments are closed.