Accueil Zoom Sur Masa 11 sur une ambiance carnavalesque

Masa 11 sur une ambiance carnavalesque

La 11e édition du Marché des arts et du spectacle africain (Masa) a ouvert ses portes sur une fête foraine dénommée « allons à Abobo ».

0
158

La 11e édition du Marché des arts et du spectacle africain (Masa) a ouvert ses portes sur une fête foraine dénommée « allons à Abobo ». C’était cet après-midi, à 15h30, sur le boulevard Samaké-Mairie de la commune d’Abobo à Abidjan.

Parés de vêtements confectionnés avec du tissus traditionnel ivoirien, pour certains. Vêtus de tenues fluorescentes taillées dans du satin, pour d’autres. Qui ornés de calebasses, qui munis de panier en rotin, de cuvettes ou d’armes blanches devant servir à leur prestation.

 Les danseurs se disposent alors sur l’artère principale du boulevard qui mène du carrefour Samaké à la mairie d’Abobo. Ils rivalisent d’adresse et d’agilité. Chacun voulant faire montre de son talent.  

Les garçons de l’orphelinat de Bingerville ont gratifié le public d’un très beau ballet aux sons des sonorités en vogues tandis que la compagnie Lagodzi, était précédée d’une fusée de fortune fabriquée à partir de fûts recyclés et surmontée du drapeau ivoirien.

Un spectacle très enlevé

Un spectacle très intense qui a surtout plongé les spectateurs dans la pure tradition africaine, avec le « Dipri de Badasso » et « Tchangara, le géant d’Afrique », une poupée très impressionnante par sa taille d’autre part. ils sont sortis nombreux et n’ont pas boudé leur plaisir.

Heureux de voir cette parade, les riverains ont filmé les différentes scènes d’acrobatie et de chorégraphie dont ils se sont délectés. « Nous sommes très contents que l’ouverture du Masa soit ici. C’est du jamais vu dans notre cité et c’est une très belle occasion de distraction pour nous », a affirmé Zoumana Koné, Chauffeur habitant dans la commune d’abobo.

Ce sont différents groupes artistiques qui ont participé à cette fête foraine. Il s’agit des compagnies « Tchétché », « Edec », « Abidjan danse parade », « le Dipri de Badasso », « la fondation Guiraud », « Musique et danse carnaval », « Lagodzi », « Moyé ivoire », « Ivoire marionnette » etc.

 Entamé aujourd’hui, le Masa se poursuit jusqu’au 14 mars avec des prestations artistiques.

Angeline DJERABE