Kamly's la nouvelle marque vestimentaire de la styliste Lydie Amoin Kanga a été officiellement présentée au public.
Kamly's la nouvelle marque vestimentaire de la styliste Lydie Amoin Kanga. (Ph: Laregionalenews)

Le milieu de la mode vient d’enregistrer de officiellement l’avènement de « Kamly’s » une nouvelle marque vestimentaire. La présentation du nouveau design et de l’atelier de couture du même nom, a eu lieu ce vendredi 7 août 2020, à Cocody, Riviera-Palmeraie dans le district d’Abidjan.

La cérémonie qui s’est déroulée en deux temps a été l’occasion pour Lydie Amoin Kanga, styliste-modéliste, de son nom d’artiste « Kamly’s » de présenter aux invités ses différentes créations. Notamment des bijoux et accessoires confectionnés avec des matériaux locaux et des robes bordées ou traversées par une lanière de kita (pagne traditionnel africain).

Pour Kamly’s, la mode est un moyen approprier de mettre en évidence son imagination et d’amener les autres dans son monde. Donc de communiquer avec l’extérieur. Pour ce faire, elle entend être une passerelle entre le modernisme et le traditionalisme. Ce, en alliant le tissu et le pagne Kita. Une façon selon elle de promouvoir la culture africaine et d’apporter une touche à ses créations.

A ce titre, une exposition-vente qui a constitué la seconde partie de la cérémonie, a permis aux visiteurs d’apprécier le travail de la Styliste. «…son parcours est merveilleux. Quand je l’ai inscrite à l’école, elle a toujours été major. Elle s’est beaucoup investie et aujourd’hui, c’est la consécration de son dur labeur avec l’inauguration de son atelier. C’est un plaisir pour moi car elle a de l’avenir », s’est exprimé avec fierté Ano Kouao Anzian, l’oncle de la styliste-modéliste, qui fait office de père.

Pour sa part, la styliste-modéliste a signifié sa gratitude à ce dernier et n’a pas boudé son plaisir d’avoir sa marraine à ses côtés. « Avec ma marraine, je suis forte. Je sais que je pourrai affronter tous les obstacles. Egalement avec la prière, j’y arriverai », a-t-elle soutenu.

«…c’est une jeune dame qui est en train de faire ses marques et qui mérite d’être soutenue sur tous les plans. A savoir spirituellement, moralement  mais aussi financièrement pour lui permettre de travailler davantage», a dit la marraine Suzanne Mentenon Cissé, présidente de l’Ong Help Helders.

Visiblement satisfaite des productions de sa filleule, la marraine, en a profité pour prodiguer de sages conseils à sa filleule et la rassurer. «…au-delà d’être une marraine, considère-moi comme ta petite maman, ta grande sœur ou ton amie, et sache que je suis à ta disposition. Quelle que soit l’heure, n’hésite pas… », a recommandé Suzanne Mentenon.

A la suite de la série des allocutions, une visite du salon a été effectuée par les invités afin d’apprécier les créations Kamlys. Laquelle visite a été suivie d’une exposition-vente à l’extérieur de l’atelier.  

Eugène Kouadio