Les jeunes politiciens ont fait la promesse de ne plus s’affronter pour un politique
Les jeunes politiciens ont fait la promesse de ne plus s’affronter pour un politique(Lr)

Résolument tournés vers des élections sans conflits, des jeunes leaders de partis politiques s’engagent pour un climat de paix. C’était ce lundi 31 août à l’occasion d’un atelier organisé dans un espace hôtelier de la commune de Cocody-Angré. Dans le district d’Abidjan, par National Democratic Institut (Ndi) sur le processus électoral et la prévention des conflits.

Issus de différents partis politiques (Rhdp, Fpi, Pdci-Rda, Pit, Gps, Upci, Raci, Eds, Udpci) et d’organisations de la société civile, ces politiciens de la nouvelle génération, ont décidé de tourner le dos aux violences. Cela avant, pendant et après la présidentielle du 31 octobre 2020. Cette promesse a été faite ce lundi 31 août.

« Cet atelier vient à point nommé. Au front populaire ivoirien, nous nous sommes engagés pour la non-violence. Et nous voulons des élections apaisées. C’est à ce sens que le président Pascal Affi N’Guessan mène des activités et tient des discours de paix, de la non-violence et de rassemblement. Au Fpi, la jeunesse a tourné le dos aux violences électorales. Pour la prochaine élection, nous ne voulons pas de violence ni de crise », a déclaré Herman Amani  de la jeunesse du Fpi.

Wallo Landry, vice-président de l’union des jeunes du Rhdp chargé des questions sécuritaires de la jeunesse, a lui aussi abordé dans le même sens. « Pour nous, cette rencontre est importante, car il s’agit de nous accorder afin d’apaiser les tensions, les différentes positions de la jeunesse de sorte à aller à des élections apaisées, calmes, transparentes où le vainqueur sera célébré dans un esprit de paix et de solidarité », a-t-il certifié. Avant de lancer un appel à l’apaisement à l’endroit de la jeunesse des autres partis politiques. Selon lui lesélections, c’est d’abord un jeu ou chacun est libre de s’exprimer.

C’est également ce message d’engagement qui a été transmis par, Atta Isaac, secrétaire exécutif de la jeunesse chargé des nouvelles adhésions  et du recrutement au Pdci- Rda. « Le Pdci est toujours engagé dans la recherche de la paix. C’est pourquoi nous saluons cet atelier qui pour nous, va dans la droite ligne de nos idéaux de paix et de cohésion sociale. Nous avons interpellé nos autorités pour que les conditions d’une élection apaisée, transparente inclusive soit de mise», a appelé le jeune politique. Pour lui, une énième crise en Côte d’Ivoire, avec son lot de morts et de dégâts matériels serait déplorable.

Pour cela les jeunes leaders ont invité les politiciens « au dialogue et à la mise en place de conditions qui garantissent des élections apaisée ». Car le pays a besoin de tranquillité.

Cet atelier qui a réuni les jeunes issus du Rhdp, Fpi, Pdci-rda, Pit, Gps, Upci, Raci, Eds, Udpci et d’organisations de la société civile, a pour objectif principal selon Kevin Adomayakpor, directeur résident du Ndi en Côte d’Ivoire, de renforcer leurs capacités pour permettre de contribuer à préserver un climat électoral apaisé en 2020.

Angeline DJERABE