Angeline Tia appelle aux retrait des candidatures
Mme Angeline Tia Seuma, présidente de l’Aplci, vient de retirer sa candidature à la présidentielle 2020. (Dr)

La transitaire Angeline Tia, Présidente du parti politique « Agir pour la Côte d’Ivoire (Aplci) », a fustigé l’attitude du président Alassane Ouattara. C’était ce mardi 1er Septembre 2020 au cours d’un point presse qu’elle a animé dans la commune d’Abidjan-Yopougon.

La présidente de l’Aplci a sans fioritures dénoncé le comportement du candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). Pour Angeline Tia le maintien de la candidature du Chef de l’Etat prouve que le pays est sous un régime dictatorial. « Vu que M Ouattara, en maintenant sa candidature envers et contre tous, nous prouve que nous sommes sous sa dictature, en ne manifestant que sa volonté », a-t-elle souligné. Une détermination qui selon la transitaire renferme trois ambitions. A savoir demeurer et mourir au pouvoir, tripatouiller la Constitution pour son compte, ainsi qu’organiser des élections et de les gagner quel qu’en soit le prix. A l’entendre, « Il n’est pas question d’accompagner le président de la République dans la recherche de légitimation de sa forfaiture ».

Aussi la candidate malheureuse aux municipales 2011 et 2018, n’a-t-elle pas hésité à appeler tous les autres candidats contre le Président à se retirer de la course pendant qu’il est encore temps. « Nous demandons à tous les partis politiques et à tous les ivoiriens qui ont fait acte de candidature de se ressaisir et d’accepter de retirer leur candidature afin de ne pas accompagner Ouattara dans sa magouille », a martelé la présidente de l’Aplci. Avant d’ajouter « …Au niveau de la direction de l’Aplci, bien que réunissant toutes les conditions pour être candidat, nous avons décidé de nous abstenir d’accompagner M. Ouattara dans ce vol et cette mascarade d’élection ou il attend les candidats pour légitimer sa forfaiture ».

Selon Angeline Tia pour accepter d’aller à des élections présidentielles démocratiques, il y a un préalable. Notamment, le retrait de la candidature d’Alassane Ouattara, la reprise du processus électoral avec une nouvelle Cei et l’audit de la présente liste électorale. pour ce faire, la candidate de l’Aplci à la présidentielle 2020, a retiré sa candidature.

Avec son parti, Angeline Tia entend instaurer « Un régime parlementaire respectueux de la séparation et de l’équilibre des pouvoirs publiques ». Agir pour la Côte d’Ivoire est un parti libéral, porté sur les fonts baptismaux en décembre 2019, qui milite pour l’intervention dans des secteurs jugés stratégiques.

Native de la région de la Nawa, au Sud-ouest de la Côte d’Ivoire, de parents originaires du Grand-ouest, la présidente de l’Aplci est patronne d’une société de Transit à Abidjan. En sa qualité de syndicaliste, elle est la toute première présidente du Syndicat des Transitaires et courtiers du Guichet unique automobile de Côte d’Ivoire.

Madou L.