Le Dg de l'Onacci a été très satisfait de la 20e édition de Clap ivoire international
Le Dg de l'Onacci a été très satisfait de la 20e édition de Clap ivoire international

Les lampions se sont éteints sur l’édition 2020 de Clap ivoire, le Festival-Concours destiné aux jeunes réalisateurs de l’espace l’Uemoa, organisé par l’Office National du Cinéma de Côte d’Ivoire (Onac-ci). Avec la consécration ce vendredi 18 septembre de Grâce Hery Jemima Kambou, la jeune réalisatrice de « Binan-Douhô, au pays des danses lobi ».

Le vidéogramme  « Binan-Douhô, au pays des danses lobi » de Grâce Hery Jemima Kambou est un documentaire qui transporte le cinéphile dans la région du Bounkani à Bouna. Ce, à travers la danse traditionnelle, caractéristique fondamentale de la Culture Lobi. Cette production ivoirienne, par sa qualité s’est démarquée pour s’imposer face aux autres films en compétition. Et remporter ainsi le grand Prix Kodjo Ebouclé.

Grâce Hery Jemima Kambou,la jeune réalisatrice de « Binan-Douhô, au pays des danses lobi », vainqueur du grand Prix Clap Ivoire 2020.
Grâce Hery Jemima Kambou, vainqueur du grand Prix Clap Ivoire 2020 (Dr).

Pour la 20è édition de Clap ivoire, les membres du jury Alain Guikou, Adrienne Koutouan, Guikalou, Aïssata Diomandé avec à leur tête Valérie Oka, conseillère technique aux ministère des affaires étrangères ont précisé que les productions rivalisaient en qualité. « Les films étaient d’un niveau supérieur aux autres années en terme de créativité, technicité, scénarisation et de jeu d’acteurs », a déclaré la présidente du Jury.

Pourriez lire:Désormais quatre Prix à Clap ivoire international

L’Onac-ci s’est adapté au contexte de la pandémie liée Covid 19 et est passé à la version numérique de Clap ivoire 2020. Pour ce faire, la 20è édition du Festival-Concours destiné aux amateurs a été organisé en ligne du 15 au 18 septembre.

Angeline DJERABE  

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.