Accueil Actualités à la une Tourisme : La Sublime Côte d’Ivoire poursuit son ascension vers une destination leader...

Tourisme : La Sublime Côte d’Ivoire poursuit son ascension vers une destination leader en Afrique

Plusieurs circuits touristiques élaborés ont été officiellement présentés ce lundi 6 mars 23, à l’Hôtel Palm Club d’Abidjan-Cocody, en présence de trois membres du Gouvernement. Il s’agit des Ministres Françoise Remarck de la Culture et de la Francophonie, Amadou Coulibaly de la Communication et de l'Economie numérique ainsi que Mamadou Touré de la Promotion de la jeunesse, de l'Insertion professionnelle et du Service civique.

0
59
Les Circuits touristiques
Plusieurs circuits touristiques élaborés ont été officiellement présentés par le Ministère du tourisme. (Dr)

La Sublime Côte d’Ivoire poursuit son irrésistible ascension vers une destination leader et robuste en Afrique. Car « Ce sont les événements qui font les grands hommes ». Aussi le Ministre du Tourisme et des Loisirs Siandou Fofana, convaincu de cette phrase de l’ex Président français François Mitterrand, entend marquer d’une pierre blanche la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (Can) événement phare organisée par la Côte d’Ivoire, en mettant l’accent sur les différents trésors touristiques que renferme le pays.

Ce sont sept circuits nationaux et régionaux qui ont été conceptualisés au sortir d’un atelier de réflexion qui a réuni en Octobre 2022, les acteurs de l’écosystème du tourisme. Toutefois, pour la saison 2023, trois d’entre eux ont été mis à maturation. Il s’agit de la Route des Chefs et Rois, la Route des esclaves et la Route des Eléphants.

Le premier circuit, « La route des rois » comprend les villes de Grand Bassam, Assinie, Aboisso, Abengourou, Bondoukou, Parc national de la Comoé, Kong et Yamoussoukro.

La Route des rois

En plus d’être un circuit culturel de découverte des trésors cultuels et patrimoniaux à l’est du pays, il s’agit selon les organisateurs de développer un écotourisme d’immersion culturel contenant un Safari. Soit en voiture ou à pied dans la forêt classées de Bosemienté et dans les savanes protégées du Parc national de la Comoé. Ce qui va permettre au visiteur de voir des éléphants, buffles, crocodiles, bonobos antilopes, etc. 

Les Circuits touristiques

Egalement, elle va permettre de découvrir plusieurs richesses culturelles du pays. Entre autres celle de la ville de Kong (Mosquées et artisanat traditionnel), et la rencontre avec le Roi des Brons, d’Aboisso et d’Abengourou.

La découverte du musée des ornements royaux, des singes de Soko, des potières de Motiamo et les poissons sacrés de Gbokoré, la visite d’une plantation de café/ cacao et du quartier France de Grand-Bassam. Ce, hormis l’artisanat local, et les belles plages.

La Route des esclavages

Quant à « La route des esclaves », elle part de la ville de Tiassalé au Parc national de Zagny en passant par Kanga Nianzé, Ahua et Ahouakro (Grand-Lahou). Les organisateurs entendent de développer un circuit touristique à destination de 50 000 touristes, principalement Américains.

De sorte que le visiteur à la possibilité de retracer le parcours de la traite négrière autour de la découverte des lieux de mémoire de l’esclavage. Cela, grâce à l’infrastructure touristique développée dans ces lieux de mémoire.

A travers la visite du lieu de départ des esclaves et de la jonction des fleuves Bandaman et Nzi, avec des balades à vélo sur les berges et l’observation des hippopotames. Sur cette route, à Kanga Nianzé se trouve la rivière du dernier bain purificatoire mystique supposé faire oublier aux esclaves leurs origines.

Tandis que dans la localité d’Ahua se situe le lieu, dit du calvaire où les esclaves étaient échangés et vendus. Contrairement à Ahouakro où se trouve la deuxième stèle, symbole de l’embarcation finale.

La Route des éléphants

En ce qui concerne « la route des éléphants », entre mini safari et plongée au cœur des terroirs du cacao, elle comprend les villes de San-Pedro, Grand-Béréby, Sassandra, le parc national de Taï, Man, le parc national du Mont Sangbé et Korhogo. En effet, ce circuit renferme des Akwaba Park et offre un paysage entre mer et nature.

En effet, la ville de Sassandra est riche d’histoires qui datent de l’époque coloniale. Notamment, la résidence du Commandant de cercle, la maison de repos du gouverneur Binger, la grotte mosquée du défunt Yacouba Sylla et l’une des première prisons coloniales de Côte d’Ivoire.

Les Circuits touristiques

La ville de San Pedro abrite quelques sites touristiques dont le monument des ivoires et un port autonome. Ce second port ivoirien est en eau profonde et le 1er exportateur de Cacao au monde.

Quant à la ville de Tabou, elle a été aussi marquée par la colonisation avec ses différents sites touristiques. Sa spécificité est d’avoir des plages au sable dorés. Ses baies offrent le pus de dépaysement authentique.

Des opportunités de développement

Ces trois circuits présentent d’énormes potentialités et des opportunités de développement. C’est pourquoi le Ministre Siandou Fofana, invite tous les acteurs de la chaine du tourisme à s’impliquer véritablement dans la promotion de la « Sublime Côte d’Ivoire ».

« Les acteurs et les faitières, doivent s’engager à travailler en synergie avec le ministère… Vous devez vous les approprier pour que dans une synergie d’action bien comprise avec les agences de voyages, vous dévoilez votre stratégie de communication », a conseillé le Ministre.

Les Circuits touristiques

Avant de rassurer tous les acteurs du Tourisme. « Dans le cadre de la Can, l’Etat de Côte d’Ivoire a consacré plus de 500 milliards qui revient aux différents acteurs ministériels et les faitières que vous êtes.  

Acteurs économiques, acteurs du tourisme, avec nos efforts en commun, travaillons pour que l’Etat n’ait pas à perdre des ressources, mais que nous fassions un retour sur investissement à travers la chaine des valeurs que nous allons avoir à implémenter pour que chacun tire profit », a préconisé Siandou Fofana.

Un Hub du divertissement et des loisirs

Relevant la cohérence de la stratégie nationale de développement touristique « Sublime Côte d’Ivoire » dans le programme social « Pour une Côte d’Ivoire Solidaire », le Ministre du Tourisme a souligné, l’importance de ces circuits touristiques dans le vivier d’employabilité d’une part. D’autre part, la mise en conformité de la stratégie de Country-branding pour une communication uniforme sur le pays. Car l’année 2023 a été décrétée  » Année de la jeunesse »

Bien plus, Siandou Fofana a réaffirmé que la Culture est  » le fonds de commerce du Tourisme ». Sans compter qu’avec la digitalisation des pratiques mercatiques en matière de tourisme, sous la houlette du Ministère, la « Sublime Côte d’Ivoire » devrait atteindre ses objectifs de s’établir dans le Top 5 africain à l’échéance 2025.

Cela, à l’instar du » Pass touristique », lancé récemment, ainsi que le Festival de la cuisine ivoirienne pour booster l’art culinaire ivoirien et l’ériger en niche d’attractivité supplémentaire de la destination. En se positionnant comme un hub du divertissement et des loisirs. La CAN étant un ballon d’essai en grandeur nature.

Angeline DJERABE