Les casses ne seront pas impunies
Les personnes interpellées vont répondre de leurs actes.(Ph:Dr)

Des riverains ont détruit récemment un site de dépistage de la maladie à coronavirus, implanté au stade de la BAE, à Abidjan dans la commune de Yopougon. A ce titre les autorités ivoiriennes ont le lundi 6 avril, donné de la voix afin de recadrer et de mettre en garde, les auteurs des actes qui ont été perpétrées.

« Ce n’est pas un site où il doit avoir des malades. C’est un endroit qui est fait pour informer la population sur le Covid 19 d’une part. D’autre part, ce lieu est fait pour des personnes saines qui veulent connaitre leur statut … il n’est pas question d’interner des… personnes malades», a précisé le professeur Samba Mamadou, directeur général de la Santé.

Un tel comportement se saurait être toléré

Pour le ministre du Tourisme et du Transport, Siandou Fofana, aucun motif ne peut justifier ces actes de vandalisme commis au quartier BAE. Et dans le souci de veiller sur la santé de la population, le gouvernement mettra selon lui, à exécution ce programme sanitaire. « Il va s’agir  pour le gouvernement de réaffirmer son autorité en faisant ce qu’il y a de mieux pour le peuple. Ces 13 centres sur Abidjan, ne sont qu’un début et l’Etat va continuer à implanter pas moins de 50 centres sur le district d’Abidjan et pas moins de 11 centres sur les 11 autres districts de notre pays », a souligné le ministre du Transport.

Le Gal Vagondo Diomandé, ministre de la Sécurité et de la Protection Civile a, pour ce faire,  rappelé à la population que l’Etat assumera en toutes circonstances ses responsabilités. Notamment celle de sécurisation de soin aux populations. Aussi, ne saurait-il tolérer de tel comportement. « Nous avons interpellé pour le moment 21 personnes qui seront présentées devant les juridictions. Elles vont pleinement assumer les conséquences de leurs actes », a martelé le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile. Avant d’ajouter que les enquêtes continuent.

Angeline DJERABE