Il s’agit selon elle, d’aider ce groupe de pays à faire face aux conséquences de la pandémie de Covid-19.
Il s’agit selon elle, d’aider ce groupe de pays à faire face aux conséquences de la pandémie de Covid-19. (Dr)

Le  conseil d’administration du Fonds monétaire international a approuvé le lundi 13 avril 2020, un allègement immédiat de la dette en faveur de certains pays. Cela pour les aider à faire face à la crise sanitaire causée par le Covid-19.

Au total 25 pays du monde dont 19 en Afrique sont bénéficiaires de cette décision. A savoir l’Afghanistan, le Bénin, le Burkina Faso, le Comores, la Gambie, la Guinée, la Guinée Bissau, l’Haïti, les Îles Solomon, le Libéria, la Madagascar, le Malawi, le Mali, la Mozambique, le Népal, le Niger, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, le Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, la Sierra Leone, le Tadjikistan, le Tchad, le Togo et le Yémen.

Lire aussi : La Côte d’Ivoire en quête d’un allègement de la dette

Selon la déclaration de la Dg, Kristalina Georgieva, la mesure concernait des pays membres au titre du fonds fiduciaire réaménagé d’assistance et de riposte aux catastrophes (fonds fiduciaire Arc). Il s’agit selon elle, d’aider ce groupe de pays à faire face aux conséquences de la pandémie de Covid-19.

« Nos pays membres les plus pauvres et les plus vulnérables recevront ainsi des dons qui couvriront leurs obligations envers le Fmi pour une phase initiale de six mois. Ce qui leur permettra de consacrer une plus grande partie de leurs faibles ressources financières aux soins médicaux et autres efforts de secours d’urgence vitale », a renchéri la directrice générale.

Jean Lemechan