L’information qui a fait l’objet d’un communiqué a été rendue publique ce jour, par le ministre secrétaire général de la Présidence de la République, Patrick Achi
la Côte d'Ivoire a connu son énième remaniement ministériel (Ph:Dr)

Le Président de la République Alassane Ouattara a sur proposition du Premier Ministre, signé, le 13 mai 2020, un décret portant nomination de membres du gouvernement. L’information qui a fait l’objet d’un communiqué a été rendue publique ce jour, par le ministre secrétaire général de la Présidence de la République, Patrick Achi.

Ainsi Albert Flindé, Adama Diawara, Roger Adom, Robert Beugré Mambé et Augustin Abdoulaye Thiam-Houphouët font-ils leur entrée au gouvernement. Tandis que le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Albert Toikeusse Mabri, en sort.

Précédemment conseiller spécial au cabinet du Premier Ministre, Albert Flindé a été nommé ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur. Il remplace ainsi Ally Coulibaly qui a été confirmé ministre des Affaires étrangères. Il y assurait déjà l’intérim, après le départ de Marcel Amon-Tanoh.

Un autre entrant, Adama Diawara, précédemment conseiller au cabinet du Premier Ministre occupe désormais le poste de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, en remplacement d’Albert Toikeusse Mabri, qui quitte le gouvernement.

Le troisième nouveau ministre est Roger Adom. Il hérite du ministère de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service public. Il succède à Raymonde Goudou-Coffie. Qui prend désormais le ministère de la Culture et de la Francophonie, après en avoir assuré l’intérim suite au départ de Maurice Kouakou Bandama devenu ambassadeur de la Côte d’Ivoire en France.


Enfin, Philippe Légré qui était secrétaire d’Etat auprès du ministre des Transports chargé des Affaires maritimes, devient ministre chargé des Affaires maritimes. Egalement les gouverneurs des districts autonomes d’Abidjan et Yamoussoukro ont été nommés ministre-gouverneur. Il s’agit de Robert Beugré Mambé et Augustin Abdoulaye Thiam-Houphouët.

Prisca ATTOUMOU